Gustavo Kuerten - Ados.fr

Gustavo Kuerten

Né le : 10 septembre 1976 (41 ans)
Nationalité : Brésil
Métier : joueur de tennis

6

Roland Garros : c'est reparti pour un court ! Roland Garros 2008, cela représente 256 participants dont 56 français, 235...

Tennis : Début du Masters Series de Miami cet après-midi Comme tous les ans, après le Masters Series d'Indian Wells , les stars du tennis se donnent...

Télégramme People // 8 Septembre 2006 Ellen DeGeneres, une comique américaine très connue outre-atlantique, sera la présentatrice des...

Gustavo Kuerten : de la terre battue à la maison aux esprits ! Le foot se pronostique dans les osselets et le sang des coqs - ou plutôt des poulets - et le...

La biographie de Gustavo Kuerten
Chouchou de la porte d'Auteuil depuis son intronisation à Roland Garros, Gustavo Kuerten a décidé de mettre un terme à sa carrière en 2008 lors du tournoi de Grand Chelem qu'il a remporté à 3 reprises. En bons spectateurs, les cris "Guga, Guga, Guga" continueront de résonner dans nos têtes.

Né au Brésil il y a maintenant 32 ans, Gustavo Kuerten commence le tennis à l'âge de 10 ans pour passer professionnel en 1995. Mais c'est en 1997 que le tennisman à la gueule d'ange et forte sympathique va se faire connaître du monde entier.

Alors qu'il n'est que 66e mondial, il sort des qualifications de Roland Garros et se hisse à la surprise générale en finale. Affublé d'un t-shirt jaune fluo, il terrasse déjà ses adversaires de son grand coup droit. Il bat alors le double vainqueur du tournoi, Sergi Bruguera. Une performance qui lui permettra de passer à la 15e place mondiale et de laisser un grand nombre de spectateur amoureux de son jeu et de sa bonne bouille.

En 1998, il confirme sa classe mondiale en remportant les tournois de Stuttgart et Majorque. Mais le chouchou de Roland tombe dès le 2e tour sous les coups de boutoir de Marat Safin. L'année suivante, il remporte les Masters Series de Monte-Carlo et de Rome. Grand favori de Roland Garros, il perd cependant en 1/4 face au futur finaliste Andrei Medvedev.

En 2000, il remporte les tournois de Santiago, Hambourg, Indianapolis, Roland Garros en battant le Suédois Magnus Norman. La Marsters Cup lui revient aorès des victoires sur Agassi et Sampras. Ainsi, Kuerten passe numéro 1 mondial.

2001 est l'année où il signe son amour du public de Paris. Déjà vainqueur de 4 tournois, il remporte à nouveau Roland Garros pour la 3e fois. Auteur d'un match compliqué en 1/8 de finale face à l'Américain Russel où il perdra les deux premiers sets avant de gagner, il dessinera finalement un cœur géant sur la terre battue de Roland avant de se coucher dedans pour prouver son amour au public qui se tient à fond derrière lui. Le Brésilien en profitera même pour remporter son premier tournoi sur dur en cette année.

Mais à partir de là, Guga va essuyer les années galères. Devant faire face avec un dos et une hanche endoloris, il remporte un petit tournoi en 2002 puis 2 en 2003. Il réalise de nouveau un bon Roland Garros en 2004 en ne perdant qu'en ¼ de finale face à l'Argentin Nalbandian.

Après une fin d'année noire due à deux opérations, il remporte le tournoi-exhibition de Rio de Janeiro et retrouve le moral. Mais il annonce en 2006 qu'il prendra sa retraite en fin d'année s'il ne retrouve pas son niveau d'antan. Afin de solidifier ses hanches, il passe quelques mois aux Etats-Unis mais doit renoncer au tournoi de son cœur.

En 2007, il n'atteint un 3e tour qu'à Miami et commence sa série d'adieux. Puis, début 2008, il fait ses adieux aux larmes au public français. Défait par Paul-Henri Mathieu, c'est sous les applaudissements que le public lui rend hommage et un trophée qu'il reçoit des mains du président de la FFT.

Mais il ne faut pas oublier plusieurs choses de Gustavo Kuerten. Outre sa triple victoire à Roland-Garros, Guga n'était pas seulement bon sur terre battue. A Wimbledon, il aura atteint les ¼ face à André Agassi en 1999. Même topo à l'US Open en 1999 et 2001.

Dorénavant, Guga Kuerten va pouvoir s'occuper de son association caritative qu'il a montée au Brésil pour les enfants des favelas et handicapés mentaux. Là encore, le Brésilien a reçu un trophée de la part de l'UNESCO : celui du Youth and Citizenship. Comme quoi, le cœur de Kuerten est tel qu'il l'avait dessiné sur la terre battue il y a quelques années. Ce joueur, par son fairplay, son sourire et surtout son talent nous manquera grandement.

 



...


Les personnalités associées à Gustavo Kuerten
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires