Zlatan Ibrahimovic - Ados.fr

Zlatan Ibrahimovic

Né le : 03 octobre 1981 (36 ans)
Nationalité : Suède

190

Stars du foot ou du tennis : Qui fait le plus craquer les filles ? Messi , Cristiano Ronaldo , Beckham face à Federer , Nadal , Djokovic. Qui fait le...

Match OM-PSG « Le Classique » : les 5 (vraies) bonnes raisons de mater le match dimanche soir La 31 ème journée de Ligue 1 se clôturera dimanche soir avec le choc entre...

Zlatan Ibrahimovic : Portrait du suédois, star sur le déclin ? Zlatan Ibrahimovic est né le 3 octobre 1981 à Malmö en Suède. Issue...

Zlatan Ibrahimovic : L'idole des jeunes en 10 frasques ! Zlatan Ibrahimovic est un personnage à part entière. Véritable star du...

La biographie de Zlatan Ibrahimovic
Zlatan Ibrahimovic, quel drôle de nom pour un Suédois. D'origine bosniaque et né dans la banlieue de Malmö. Pourtant, le buteur apporte aujourd'hui énormément à l'équipe scandinave, apportant notamment un physique impeccable (1m92), une grande agilité, un sens du but à toute épreuve...et un vrai caractère de cabot.

Sa première saison est loin des espoirs que l'on place en lui. Peu expressif, mollasson, Zlatan s'intègre difficilement à ce nouveau pays et championnat. Il ne marque qu'à 6 reprises lors de sa première saison, pour un total de 26 matches. Les deux années qui suivent, l'attaquant montre pourtant de quel bois il se chauffe. Il marque 26 buts en presque 50 matches, démontre qu'il est le meilleur à ses coéquipiers et marque des buts d'anthologie en récupérant le ballon des 30 mètres, dribblant 6 joueurs, embarquant le gardien et posant tranquillement le cuir au fond des filets. Un joli ticket de sortie pur la Juventus de Turin.

Pour 19 millions, le Swedish Boy rejoint Cannavaro, Emerson et consorts. Cette fois, pas de temps d'adaptation. Ibra relègue Del Piero sur le banc et éclabousse le Calcio de sa grande classe. Il enchaîne les gestes techniques splendides, marque 16 buts en 35 matches et accomplit la meilleure première saison d'un étranger dans l'histoire de la Juve, au-dessus de Platini. Dès sa première saison, Ibrahimovic devient champion d'Italie etles Bianconeri le remercient grandement.

Mais la seconde saison ne se reflète pas dans son premier exercice. Il exerce des dribbles impuissants, se rase la tête, ne marque qu'à 7 reprises dans le championnat. De cette manière, Ibracadabra devient le pestiféré du Stadio delle Alpi. Même si la Juve remporte à nouveau le titre, le Suédois n'est plus que l'ombre de lui-même.

Il se rattrape tout de même en équipe nationale. Alors qu'il veut jouer à la base pour la Bosnie-Herzégovine, il est sélectionné depuis 2001 et est considéré comme l'un des meilleurs suédois. Même s'il n'a qu'un statut de remplaçant lors de la Coupe du Monde 2002, il passe à la pointe de l'attaque dès l'Euro qui suit en compagnie du vieux mais efficace Henrik Larsson.

Il inscrit un premier but sur penalty lors du premier match de la compétition puis marque un nouveau but d'anthologie face à l'Italie alors que les jaune et bleu sont menés au score. Suite à un corner qui se transforme en véritable partie de flipper, Zlatan joue le renard des surfaces et envoie une énorme aile de pigeon dans la lucarne de Gianluigi Buffon. Mais les Suédois s'inclinent en ¼ face aux Pays-Bas. Ibrahimovic est devenu quant à lui la perle de l'équipe de Suède.

Il en profite d'ailleurs pour finir meilleur buteur des qualifications pour la Coupe du Monde 2006. Mais étant en partie blessé lors de la compétition internationale, il réalise un tournoi décevant, incapable de relever le niveau d'une équipe de Suède très moyenne. En froid avec son sélectionneur, il annonce d'ailleurs la fin de sa carrière sous la tunique jaune et bleu. Mais après 3 matches de qualification pour l'Euro 2008 où il se fait oublier, il décide de revenir sur sa décision.

Côté club, Ibra est toujours une tête de mule. Suite à la rétrogation de la Juve avec l'affaire du Calciopoli, il décide d'engager un bras de fer avec ses dirigeants et arrive finalement à poser ses valises à l'Inter de Milan en compagnie de son coéquipier Patrick Vieira.

D'ailleurs, le nouvel intériste ne déçoit pas. Encore plus technique, il plante 15 buts en 27 matches, devient un passeur décisif de grande envergure et remporte une fois de plus le Scudetto. Ibra se permettra même d'isoler Adriano, devenu néfaste du côté de Milan.

Pour cette nouvelle saison, il genio a de nouveau impressionné, marquant 15 fois en 25 matches de championnat et 5 fois en 7 rencontres de Champion's League. En fin de saison alors qu'il revenait d'une blessure de six semaines il marque 2 buts et offre un nouveau Scudetto sur un plateau d'argent au club milanais.

Auteur de nombreux coups de génie, nul doute qu'il faudra une nouvelle fois se méfier d'Ibrahimovic. Se méfier...ou admirer.



...


Les personnalités associées à Zlatan Ibrahimovic
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires